Philippe REIGNAULT

Professeur des Universités

Equipe : Interactions Plantes-Champignon et Remédiation (IPCR)

Philippe REIGNAULT

UCEIV-Calais
Université Littoral Cote d’Opale
50 rue Ferdinand Buisson
62228 Calais

 Tel : +33 (0)3 21 46 58 65
Fax : +33 (0)3 21 46 73 10

Courriel : philippe.reignault@univ-littoral.fr

Philippe Reignault est né à Montargis (France) en 1968. Il a obtenu son doctorat de Biologie, Diversité et Adaptations des Plantes Cultivées en 1996 à l’Université Paris 6–Pierre et Marie Curie. En 1998, il est nommée Maître de Conférences à l’Université du Littoral Côte d’Opale où il participe à la thématique de recherche portant sur l’induction de résistance contre les champignons parasites foliaires chez le blé.

En 2002, il soutient son HDR intitulée « Mécanismes liés aux interactions entre plantes et agents phytopathogènes : Pouvoir pathogène et dégradation de la pectine ; Résistance innée et résistance acquise chez les plantes ». Il dirige le Laboratoire Mycologie-Phytopathologie-Environnement (LMPE) de 2009 à 2010, date à laquelle le LMPE s’associe à deux autres laboratoires de l’ULCO pour former l’UCEIV (EA 4492). En 2010, il est nommé Professeur des Universités et responsable de l’équipe «Interactions Plantes-Champignon et Remédiation» (7 EC, 2 IR, 1 TECH).

Ses travaux de recherche concernent l’induction de résistance aux stress biotiques d’origine fongique chez les plantes  (stimulation des défenses lors de l’interaction entre le blé et Blumeria graminis f.sp. tritici ou Mycosphaerella graminicola)  par des approches physiologique, cytologique et moléculaire et l’étude de l’impact sur le métabolisme lipidique. Il étudie également la diversité génétique de populations de Mycosphaerella graminicola, agent de la septoriose du blé par typage moléculaire (marqueurs microsatellites, PCR-SSCP).

Indicateurs Bibliométriques (ISI Web of Knowledge - Octobre 2014)

  • Nombre d’articles Web of Science : 40
  • h-index : 10
  • Nombre total de citations : 287

Publication significatives​

  • Tayeh, Ch., Randoux, B., Bourdon, N. and Reignault, Ph. 2013. Lipid metabolism is differentially modulated by salicylic acid and heptanoyl salicylic acid during the induction of resistance in wheat against powdery mildew. Journal of Plant Physiology 170 :1620-1629
  • El Chartouni, L., Randoux, B., Duyme, F., Renard-Merlier, D., Tisserant, B., Bourdon, N., Pillon, V., Sanssené, J., Durand, R., Reignault, Ph. and Halama, P. 2012. Cytological and biochemical parameters correlate with resistance and tolerance to Mycosphaerella graminicola in wheat cultivars. Plant Biology 14 :11–21
  • El Chartouni, L., Tisserant, B., Siah, A., Duyme, F., Deweer, C., Roisin-Fichter, C., Sanssené, J., Durand, R., Halama, P. and Reignault, Ph.  2011.  A French populations of Mycosphaerella graminicola consist of genetic groups showing a geographical distribution. Mycologia 103 : 764-774
  • Reignault, Ph., Cogan, A., Muchembled, J., Lounes-Hadj Sahraoui, A., Durand, R. and Sancholle. 2001. M. Trehalose induces resistance to powdery mildew caused by Blumeria graminis f. sp. tritici in wheat. New Phytologist 149 : 519-529
  • Reignault, Ph., Frost L., Richardson, H., Daniels, M.J., Jones, J.D.G and Parker, J.E. 1996. Four Arabidopsis thaliana RPP loci controlling resistance to the Noco2 isolate of Peronospora parasitica map to regions known to contain other RPP loci. Molecular Plant-Microbe Interactions 6 : 464-473